L’Escalade

Dans la nuit du 11 au 12 décembre 1602, Charles-Emmanuel, Duc de Savoie, tente d’envahir Genève. Son Escalade des murs de la Ville est repoussée par les habitants. Depuis, cette « fête nationale » des Genevois est commémorée chaque année à Genève.
Les Zofingiens participent aux manifestations officielles, notamment en posant une couronne aux Temple de St-Gervais, et en organisant le Picoulet, grande danse estudiantine autour du feu de joie érigé sur la place de la Cathédrale St-Pierre.

Visitez le site Internet de la Compagnie de 1602 !

La Restauration

En 1798, Genève est annexée à la France, qui l’occupe militairement. À la chute de Bonaparte, la Ville est libérée du joug français. La bourgeoisie genevoise décide alors de lui redonner son ancien statut de République indépendante, ce qui se concrétisera dans la nuit du 30 au 31 décembre 1813.

Chaque année, à l’occasion de cet anniversaire, la Société de Zofingue est invitée à poser une couronne de fleurs à la Tour Baudet, et à participer à la collation qui suit en compagnie des autorités de la Ville et du Canton.

Le Premier Juin

Après la Restauration, la Suisse envoie un contingent de Bernois et de Fribourgeois en direction de Genève pour officialiser sa libération. Le 1er juin 1814, les Confédérés débarquent à Genève, au Port-Noir.

De cet accueil suivra, en 1815, l’entrée du canton de Genève dans la Confédération. Zofingue participe officiellement à cet événement qui a lieu chaque année au Port-Noir, en défilant le long des quais, puis en posant une couronne sur le monument commémoratif, en criant « Vivat, crescat, floreat Tobinia ad aeternum ! ». S’ensuit une belle fête, filets de perches et… sauts dans l’eau !

Le Dies academicus

Dans la plupart des Universités, c’est le jour de fête de l’Alma mater et de ses étudiants. À Genève, le Rectorat en fait malheureusement une journée administrative et y concentre la remise de tous les doctorats honoris causa.

Les Zofingiens y participent en tant que représentants du corps estudiantin. Néanmoins, il souhaiteraient rendre ce jour plus joyeux et réintroduire les « traditions de Bologne », et pas seulement les actes administratifs de Bologne, notamment l’acte solennel par lequel le Recteur coiffe un étudiant de la casquette traditionnelle pour saluer l’entrée des nouveaux étudiants dans le corps estudiantin, et le chant Gaudeamus igitur.

La Cérémonie du Souvenir

Le second dimanche de chaque mois de novembre, les autorités civiles et militaires rendent hommage aux soldats suisses morts au service de la Patrie. Diverses sociétés patriotiques et traditionnelles suisses et étrangères y prennent part. Zofingue y représente le corps estudiantin.

Histoire

La fondation de Zofingue

Devise

LA DEVISE DE ZOFINGUE : « Patriae, Amicitiae, Litteris »

Cérémonies

LES CÉRÉMONIES OFFICIELLES AUXQUELLES ZOFINGUE PARTICIPE